La prévention

Pourquoi la Chiropraxie ?  Avant toute chose, il faut savoir que la douleur est l’un des moyens utilisés par notre corps pour nous prévenir que quelque chose ne va pas. Il ne faut donc pas négliger ses douleurs.

Tout comme l’hygiène dentaire, l’hygiène vertébrale est très importante pour une santé optimale. La prévention devrait donc être la première démarche pour consulter un chiropracteur.

 

Troubles de l’appareil locomoteur

La chiropraxie est préconisée dans le traitement et la prévention de nombreux troubles fonctionnels ou pathologiques de l’appareil locomoteur.

Elle a une action curative, notamment sur :

  • les douleurs vertébrales :
    • cervicalgies (torticolis, entorses cervicales, coup du lapin),
    • dorsalgies (douleurs entre les omoplates, névralgies intercostales),
    • lombalgies (lumbagos, entorses lombaires),
    • arthrose, hernies discales, sciatalgies, sciatiques, cruralgies, névralgies cervico brachiales,

 

  • certaines formes de migraines, de maux de tête, les céphalées de tension,

 

  • les douleurs des articulations dites périphériques (genoux, épaules, coudes, mains, pieds, hanches) telles que : entorses, épicondylites (tennis elbow, golfer elbow), tendinites,

 

  • certaines pathologies liées au stress comme l’anxiété, les troubles du sommeil, l’eczéma,

 

  • la fibromyalgie, le syndrôme prémenstruel, les règles douloureuses, certaines maladies auto-immunes (spondylarthrite ankylosante, le rhumatisme articulaire aigüe).

 

 

 

Les effets thérapeutiques de la chiropraxie sont validés scientifiquement pour les indications suivantes, et font l’objet de publications régulières dans la littérature indexée :

 

  • Cervicalgies mécaniques
  • Lombalgie mécanique (douleur dans le bas du dos)
  • Sciatique (face arrière de la cuisse) et cruralgie (face avant de la cuisse)
  • Lumbago (blocage aigu des vertèbres lombaires)
  • Torticolis musculaires ou vertébraux
  • Dorsalgies musculaires et mécaniques (douleurs entre les omoplates)
  • Dysfonctionnement du bassin (syndrome douloureux des sacro-iliaques)
  • Névralgie intercostale
  • Névralgie cervico-brachiale (douleur cervicale irradiant dans un bras)
  • Douleur en relation avec des troubles de statique rachidienne ou scoliose
  • Douleurs projetées (douleurs pseudo viscérales par irradiations de souffrances rachidiennes)
  • Certaines douleurs du coccyx
  • Céphalées (maux de tête) d’origine cervicale
  • Douleurs projetées de la face d’origine cervicale
  • Vertiges (en particulier dans les suites de coup du lapin)
  • Syndrome douloureux de l’articulation temporo-mandibulaire (mâchoire)
  • Dysfonctionnement du bassin (syndrome douloureux des sacro-iliaques)

 

 

Elle soulage également les affections des articulations :

 

  • Épaule ou omoplate douloureuse
  • Épicondylite du joueur de tennis (tennis elbow)
  • Épitrochléite du golfeur (golfer’s elbow)
  • Tendinites
  • Genoux douloureux
  • Muscles endoloris
  • Syndrome du canal carpien (poignet)
  • Douleurs au talon ou de la cheville