Sciatique et Chiropraxie

Vous avez mal dans le dos et une vive douleur descend le long de votre jambe, allant jusqu’au pied ! Peut être souffrez vous de sciatique ?

 

La sciatique est un des problèmes de santé les plus fréquemment traités par les chiropracteurs. Quelle est l’efficacité de la chiropraxie dans cette pathologie ? Poursuivez votre lecture pour en connaître davantage sur la cause de la sciatique et comment l’approche chiropratique peut vous aider.

 

 

Qu’est-ce que la sciatique?

 

 

 

La sciatique est une douleur qui irradie des fesses en descendant à l’arrière de la jambe. Dans plusieurs cas, cette douleur peut aussi envahir la plante du pied. La douleur sciatique est habituellement de nature aiguë ou brûlante. Fréquemment, la sciatique est accompagnée d’inconfort au bas du dos même si elle peut survenir chez les personnes qui n’ont pas d’antécédent de douleur au dos. Les différentes causes possibles d’apparition des symptômes sont les efforts en torsion sur les disques, des mauvaises postures répétées. La sciatique discale est, contrairement à l’idée reçue, l’apanage du sujet jeune. En effet, on observe un pic de fréquence à l’âge de 42 ans, période pendant laquelle des sujets continuent à avoir une vie active intense mais où les signes de faiblesse discale apparaissent.

 

 

Qu’est-ce que le nerf sciatique?

sciatique et chiropraxie  Le nerf sciatique est une confluence des tissus nerveux qui émergent de la moelle épinière au bas du dos. Après s’être séparés de la moelle épinière, les tissus nerveux (racines nerveuses) sortent entre les vertèbres. Ils convergent ensuite pour former le nerf sciatique. Le nerf sciatique ainsi formé passe à travers une ouverture osseuse dans le bassin et sous les muscles des fesses. Juste en haut du genou, le nerf sciatique se divise en deux: le sciatique poplité interne et le sciatique poplité externe. Le sciatique poplité interne continue le long du mollet et dans la plante du pied, alors que l’interne innerve le devant de la jambe.

 

 

Qu’est-ce qui cause la sciatique?

La sciatique est déclenchée par la compression du nerf sciatique. Cette compression arrive souvent à l’endroit près de la colonne vertébrale où se forme le nerf. Dans la grande majorité des cas, la sciatique est la conséquence d’une hernie discale qui vient comprimer directement le nerf dans le trou de conjugaison, endroit spécifique ou le nerf émerge entre deux vertèbres. Les muscles tendus ou enflés des fesses peuvent aussi restreindre le nerf. Moins fréquemment, le nerf sciatique peut être comprimé par un processus arthrosique ou, plus rarement encore, être la conséquence d’une maladie grave vertébrale sous-jacente telle qu’une tumeur ou un processus de maladie rhumatismale.
Récapitulatif des causes :

 

 

Une hernie discale. C’est la cause la plus fréquente de sciatique chez l’adulte jeune. Elle désigne la saillie anormale du disque intervertébral (disque cartilagineux situé entre deux vertèbres et servant d’amortisseur à celles-ci). Le disque vient alors comprimer la racine nerveuse sortant entre la quatrième et la cinquième vertèbre lombaire et/ou celle située entre la cinquième vertèbre lombaire et la première vertèbre sacrée. La compression du nerf entraîne une réaction inflammatoire.• Une arthrose vertébrale. Elle se voit plutôt après 50 ans. Il s’agit d’un vieillissement articulaire qui se caractérise par un épaississement du rebord vertébral, pouvant être déformé par des ostéophytes (excroissances osseuses en pointe aussi appelées « becs de perroquet »). Des modifications comme un pincement, un tassement vertébral ou des ostéophytes peuvent venir irriter le nerf sciatique.
Une diminution du diamètre du canal rachidien lombaire (tunnel constitué par l’empilement des vertèbres dans lequel se trouve la moelle épinière).
Un spondylolisthésis correspondant à un glissement vers l’avant de la quatrième vertèbre lombaire sur la cinquième vertèbre lombaire, ou de la cinquième vertèbre lombaire sur la première vertèbre sacrée. Il est dû à un traumatisme ou bien d’origine congénitale.
Une fracture du bassin.
Une fracture de vertèbre.
Une luxation de la hanche.
Une spondylite infectieuse (tuberculose, infection par le staphylocoque).
Une ostéoporose (déminéralisation osseuse) survenant surtout après la ménopause et se traduisant sur les radios par une transparence accrue du tissu osseux, et des tassements de vertèbres.
Une spondylarthrite ankylosante. Elle se caractérise par une colonne vertébrale rigide, manquant de souplesse et des contractions musculaires. La colonne vertébrale est déformée par une accentuation de la lordose lombaire (« creux du rein ») et une cyphose dorsale aggravée (bosse dans le dos).
Une tumeur située dans le bassin, tumeur osseuse d’une vertèbre (métastases de cancer), tumeur d’une racine du nerf sciatique lui-même : causes rarissimes de sciatique.

 

sciatique chiropracteur

 

 

Quelles recherches supportent le recours à la chiropraxie pour la sciatique?

L’évidence scientifique supporte le recours à la chiropraxie pour le soulagement de la douleur sciatique. Vous trouverez ci-après quelques exemples de ces recherches issues de revues internationales indexées.

 

Les chercheurs du Royal University Hospital en Saskatchewan ont suivi 50 personnes ayant de la douleur sciatique causée par une hernie discale. Une large majorité de 90% des patients ont trouvé un soulagement avec les soins de chiropraxie et 75% des patients qui ont rapporté des douleurs moindres ont aussi démontré des améliorations dans les tests orthopédiques (J Manipulative Physiol Ther, 1995; 18:335-42).

 

Depuis 1983 déjà, des scientifiques avaient effectué des recherches sur les lombalgies et la sciatique, et ont mis en évidence que la prise en charge chiropratique s’avérait efficace dans ce cas. Une amélioration significative après traitement furent observées tant sur le plan de la douleur que des incapacités. (Journal Manipulative Physiol Ther, 1983; 6:117-28).

 

Les évidences scientifiques suggèrent qu’un programme de soins conservateurs incluant la manipulation vertébrale (ajustement chiropratique) devrait être complété avant qu’une consultation en chirurgie soit considérée » (Journal Manipulative Physiol Ther, 1998; 21:288-94).

 

Les chercheurs ont recueilli des données sur 576 cas de douleurs au bas du dos et/ou sciatique. En général, les patients ont obtenu une réduction d’au moins 50% de leurs symptômes en moins de 19 visites chez un chiropracteur (Journal Manipulative Physiol Ther, 1994; 7).
Dans une étude contrôlée récente, effectuée auprès de 40 patients souffrant de sciatique (attribuable à une hernie discale), le traitement par chiropratique s’est avéré au bout de quelques semaines être plus efficace qu’un traitement médicamenteux classique visant à assouplir le nucleus pulposus. Néanmoins, au bout de 12 mois, les deux traitements avaient une efficacité similaire. Les auteurs concluent que le traitement chiropratique, moins invasif et moins coûteux, devrait être privilégié. Dans une revue de cas (59 patients souffrant de sciatiques attribuables à une hernie), 90 % des patients ont signifié une amélioration de leur condition grâce à un traitement chiropratique. L’étude d’un sous-groupe de personnes a démontré que 75 % d’entre elles notaient une amélioration des symptômes de la maladie.

 

 

Comment les chiropracteur soulagent-ils la douleur sciatique?

Nouveau: Notre cabinet est désormais équiper d’un laser, idéale pour traiter les douleurs de sciatique. (En savoir plus)

Les chiropracteurs ont une approche spécifique pour soulager la douleur sciatique.
Tout d’abord, votre Chiropracteur effectuera un diagnostic précis établissant l’origine exacte de vos troubles. Il fera notamment la distinction entre les sciatiques dites mécaniques, le plus souvent en rapport avec une hernie discale ou un processus arthrosique d’une pathologie vertébrale grave sous-jacente (syndrome de la queue de cheval, cancer, infection, rhumatismes inflammatoires etc.) qui nécessiterait de référé le patient un spécialiste médical.

 

 

Examens et analyses complémentaires

Parmi les examens biologiques, la vitesse de sédimentation est normale, ce qui élimine une affection inflammatoire.

Les radiographies montrent le pincement du disque entre la 4ème et la 5ème vertèbre lombaire (L4/L5) ou la 5ème vertèbre lombaire et la 1ère vertèbre sacrée (L5/S1). Le pincement peut être unilatéral ou remplacé par un bâillement postérieur et/ou latéral. Parfois les clichés du rachis lombaire sont normaux.

La tomodensitométrie (scanner) peut être demandée dans certains cas, en particulier si le nerf montre un déficit important ou évolutif.

Le Chiropracteur procédera à une évaluation précise du retentissement de votre sciatique sur votre santé en général. Il évaluera notamment l’importance de la compression et de son retentissement sur votre nerf. Dans cette perspective, différents tests concernant la sensibilité de votre peau, concernant votre force ainsi que vos réflexes seront effectués. À travers une évaluation globale, le Chiropracteur évaluera aussi qu’elles sont les retombées de cette douleur sur les gestes de la vie quotidienne et les incapacités résultantes pour votre activité professionnelle. Selon, les cas et l’importance du syndrome inflammatoire, le chiropraticien référera le patient pour un traitement médical complémentaire.

 

 

 

Traitements

sciatique traitement chiropracteurEnsuite, votre chiropracteur travaillera à corriger la source de votre douleur. Finalement, votre chiropracteur s’efforcera de prévenir une rechute en vous aidant à obtenir une santé optimale.
Pour ce faire, la plupart des chiropracteurs utilisent des manœuvres douces et sûres appelées ajustements chiropratiques. Ils font aussi appel notamment à des techniques spécifiques, dites de flexion distraction dont le but est d’entraîner un étirement segmentaire de l’articulation de pressuriser le disque et de décomprimer le nerf.

Notre cabinet est également équipé d’un Laser Thérapeutique, sont utilisation  permet :

  • la réduction de l’inflammation
  • la diminution de l’enflure
  • la guérison des blessures aux tissus mous
  • la diminution ou l’élimination de la douleur aiguë
  • la réduction de la douleur et l’inconfort chronique.

De plus, votre chiropracteur peut vous suggérer des exercices, des changements dans votre régime alimentaire et des modifications ergonomiques pour accélérer votre rétablissement.

 

 

Mesures de précaution

– Prendre du repos, mais ne pas rester inactif trop longtemps. En effet, rester couché pendant plusieurs jours n’accélère pas la guérison et a probablement des effets néfastes à long terme.
– Pour dormir, utiliser un matelas ferme et se coucher sur le côté ou sur le dos. Il est préférable de dormir en plaçant un oreiller entre les genoux et un autre sous la tête.

– La chaleur aide à relaxer les muscles endoloris. Appliquer plusieurs fois par jour une source de chaleur (un coussin chauffant, une couverture électrique, un sèche-cheveux ou l’eau chaude d’un bain) réduit les douleurs.
Vous avez mal ? N’hésitez pas à consulter un chiropracteur !

 

 

Références

1. Putting it into your back. Bandolier. [Consulté le 17 mars 2004]. http://www.jr2.ox.ac.uk
2. Hagen KB, Hilde G, Jamtvedt G, Winnem MF. The cochrane review of advice to stay active as a single treatment for low back pain and sciatica. Spine. 2002 Aug 15;27(16):1736-41. Review.
3. Burton AK, Tillotson KM, Cleary J. Single-blind randomised controlled trial of chemonucleolysis and manipulation in the treatment of symptomatic lumbar disc herniation. Eur Spine J. 2000 Jun;9(3):202-7.
4. Stern PJ, Cote P, Cassidy JD. A series of consecutive cases of low back pain with radiating leg pain treated by chiropractors.J Manipulative Physiol Ther. 1995 Jul-Aug;18(6):335-42.
5. Longworth W, McCarthy PW. A review of research on acupuncture for the treatment of lumbar disk protrusions and associated neurological symptomatology. J Altern Complement Med. 1997 Spring;3(1):55-76. Review.
6. Ask DrWeil, Polaris Health (Ed). Q & A Library – Soothing Sciatica, DrWeil.com. [Consulté le 17 mars 2004]. http://www.drweil.com

Vertèbre.com