Mal de tête chronique et Chiropraxie

Et si cela venait des cervicales ?

 

mal de tête chronique et chiropraxieDe nombreuses personnes souffrant de maux de tête notent une amélioration de leur état à la suite de séances chiropratiques.

En effet, il semblerait que les douleurs unilatérales de la tête aient pour origine un déséquilibre dans la région du cou.

Les maux de tête dits cervico-géniques (d’origine cervicale) affectent habituellement un côté de la tête. Ils sont causés par certains mouvements du cou ou après une position inconfortable. Associée aux maux de tête, on note souvent la présence d’une tension dans l’épaule et le bras ipsilatéral, ainsi qu’une réduction de l’amplitude de mouvement du cou (1).

 

Soins chiropratiques contre soins médicamenteux:

Ces maux de tête chroniques sont habituellement traités par des antalgiques et des anti-inflammatoires qui, au mieux, offrent un soulagement ponctuel. Une étude publiée dans le JMPT (2) a comparé l’efficacité des manipulations des cervicales avec une molécule souvent prescrite : l’amitriptyline. 150 patients, âgés de 18 à 70 ans, et souffrant de ce mal depuis au moins trois mois, avec une crise ou plus par semaine, ont été séparés en deux groupes. Le premier groupe s’est vu administrer de l’amitriptyline. Le second a reçu des soins chiropratiques. Après six semaines de soins, les deux groupes ont constaté une amélioration dans leurs symptômes. Cependant, quatre semaines après l’arrêt des soins, les personnes sous soins chiropratiques ont conservé une réduction de 32 % de l’intensité de la douleur, ainsi qu’une diminution de 42 % de la fréquence des crises. Le groupe ayant pris le médicament a noté être revenu au niveau initial de douleur et, parfois, avoir souligné avoir une légère aggravation des symptômes. De plus, les patients ayant eu des soins chiropratiques ont observé moins d’effets secondaires. En effet, 82 % des personnes sous amitriptyline ont ressenti des effets indésirables, comme la bouche sèche, des étourdissements et une prise de poids, alors que 4,3 % des personnes suivies en chiropratique ont noté des tensions et une raideur dans le cou. Les auteurs de l’étude en ont conclu que les ajustements des vertèbres cervicales, comparés aux médicaments, offraient une amélioration qui durait dans le temps.

 

Une autre étude publiée dans le Family Practice News (3) a comparé un autre médicament, l’Acetominophen, utilisé pour le mal de tête chronique, avec les soins manuels des cervicales. La conclusion fut que le groupe sous soins chiropratiques a noté une amélioration de la douleur, ainsi qu’une plus grande fonctionnalité liée à une augmentation de l’amplitude des mouvements du cou. Les personnes sous médicaments n’ont, quant à eux, observé aucune amélioration significative sur le moyen terme.

 

Ces résultats liés aux soins chiropratiques semblent être dus à la concentration de tissus nerveux dans la région du cou. En effet, selon le professeur Bogduk (4), une concentration de cellules nerveuses (le trigeminocervical nucleus), se trouvant dans les premières cervicales (les vertèbres sous le crâne), pourrait générer de la douleur au niveau de la tête. Cette explication est soutenue par un article paru dans Headache (5) qui note que les maux de tête unilatéraux, avec une douleur qui démarre dans le haut du cou, ont souvent pour origine la seconde cervicale.

 

Devant ces résultats, il est recommandé aux personnes souffrant d’un mal de tête principalement unilatéral de faire évaluer la santé de leur colonne vertébrale, en portant une attention particulière aux cervicales.

 

Sources :

(1) Martelletti M.D., JNMS, 1995, pp. 182-187

(2) Boline D.C,. Journal of Manipulative and Physical Therapy (JMPT), 1995, pp. 148-152

(3) Baker B, Family Practice News, 1996, p.14

(4) Bogduk, MD, PhD. JMPT, 1992, pp. 67-70

(5) Pikus M.D., Phillips M.D., Headache, 1995, pp. 621-629

Lemagazinechiro.com