Lombalgie : la comprendre pour la soulager

 

Symptôme et non pathologie, la lombalgie est très commune et s’atténue dans de nombreux cas en quelques semaines. Néanmoins la chiropraxie permet de soulager la douleur et d’améliorer la mobilité bien plus rapidement.

Les douleurs du bas du dos (lumbago ; lombalgie) comptent parmi les plus courantes. Dans la plupart des cas, elles n’ont pas de cause sérieuse et sont susceptibles de se résorber au fil du temps, en adoptant une bonne hygiène de vie et de bonnes postures au quotidien. Parfois pourtant, elles peuvent s’installer dans la durée ou revenir régulièrement.

Qu’il prodigue des conseils posturaux, recommande des exercices ou procède à des manipulations vertébrales, la consultation du chiropracteur apporte une solution adaptée à la lombalgie.

 

Quelles sont les causes des douleurs lombaires ?

 

Dans de nombreux cas, il n’est pas possible d’identifier les causes de la douleur. On parle alors de mal de dos non spécifique ou de lombalgie non spécifique.

Parfois la douleur peut résulter d’une blessure telle une entorse ou une foulure, qui modifie les appuis donc l’équilibre de la colonne vertébrale.

Occasionnellement, la douleur peut être liée à une pathologie identifiée comme la hernie discale ou la sciatique.

Ces pathologies sont susceptibles de causer d’autres symptômes comme des engourdissements, des picotements et sont traités différemment de la lombalgie commune.

 

Comment soulager les douleurs du bas du dos ?

 

Pour réduire la douleur et à accélérer la récupération, il est recommandé de rester actif et de maintenir les activités quotidiennes. C’est ce qu’il y a de plus important à faire. Au contraire, demeurer inactif longuement est de nature à augmenter l’intensité des douleurs, qui risquent de s’installer durablement.

Prendre le temps de faire des exercices et des étirements spécifiques aux problèmes de dos est essentiel. L’Association française de chiropraxie propose des exemples sur son site www.redressez-vous.fr, dans la rubrique Dépliants. D’autres activités, la natation et la marche notamment, peuvent aussi apaiser la douleur.

Enfin, apposer du chaud sur la zone douloureuse avant tout effort, pour réchauffer les muscles, et du froid à l’issue de celui-ci pour limiter l’inflammation, permet de se soulager efficacement.

 

 

 

Chiropraxie et lombalgie : des preuves scientifiques

 

Selon une étude parue en 2012 dans la revue scientifique Spine, les patients lombalgiques recevant un traitement chiropratique, en complément de soins médicaux courants, rapportaient une diminution supérieure de la douleur.

Après avoir recherché les causes de la douleur, le chiropracteur proposer un traitement adapté. Il dispense, en outre, des conseils posturaux et d’hygiène de vie de nature à limiter le risque de récidive des épisodes douloureux.

 

Source: Association Française de Chiropraxie