ARTHRITE, ARTHROSE : QUELLES DIFFERENCES ?

Inflammation douloureuse d’une articulation, l’arthrite est une affection répandue. Les deux types les plus courants, l’arthrose et l’arthrite rhumatoïde présentent des causes très différentes. La première est une pathologie mécanique, la seconde est une maladie du système immunitaire.

 

Comprendre l’arthrose

L’arthrose ou ostéoarthrite se développe souvent à partir de la fin de la quarantaine. Elle est plus courante chez la femme et chez les personnes ayant des antécédents familiaux. Elle peut néanmoins apparaître à tout âge en conséquence d’une blessure, par exemple.

L’arthrose une pathologie mécanique. Le cartilage s’altère dans la plupart des cas à cause du vieillissement. Une fois qu’il devient rugueux et s’affine, les tendons et ligaments des articulations travaillent plus, provoquant des enflures et la formation d’excroissances osseuses.  Une perte sévère de cartilage peut provoquer un frottement entre deux os qui altère le fonctionnement de l’articulation et contraint les os à prendre une position anormale.

Les articulations les plus touchées sont celles des mains, de la colonne, des genoux et des hanches.

 

Comprendre l’arthrite rhumatoïde

L’arthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune. L’inflammation de l’articulation est liée à la production par le corps d’une substance, les quinines, qui détruit l’articulation.  Elle survient généralement entre 40 et 50 ans. Les femmes sont trois fois plus touchées.

L’enveloppe externe de l’articulation, la membrane synoviale, est la première affectée par les quinines. L’affection peut ensuite s’étendre à toute l’articulation, causant des enflures et une modification de l’articulation.

Les personnes affectées par l’arthrite rhumatoïde peuvent développer des affections d’autres tissus et organes.

 

Quels sont les symptômes de l’arthrite ?

Les symptômes varient en fonction du type d’arthrite. C’est la raison pour laquelle il convient de se faire diagnostiquer si l’on présente des douleurs articulaires, une sensibilité ou une raideur particulière des articulations ; une inflammation dans ou aux alentours des articulations ; une limitation du mouvement au niveau des articulations ; un sentiment de chaleur, ou la peau rougie au niveau des articulations ; une faiblesse ou fatigue musculaire.

L’arthrose est généralement handicapante à l’effort (marche, course,…). C’est une douleur mécanique qui survient au réveil et durant la journée. Au contraire, l’arthrite rhumatoïde est une douleur inflammatoire. Elle fait souvent mal la nuit, la douleur réveillant celui qui en souffre. Cette douleur peut être atténuée par des mouvements permettant de déverrouiller l’articulation.

 

 

POURQUOI CONSULTER UN CHIROPRACTEUR ?

Arthrite comme arthrose limitent la mobilité de l’articulation, les tissus avoisinants (ligaments, tendons, muscles) sur-sollicités en compensation, se contractent, intensifiant les douleurs. La mobilisation, par le chiropracteur, ainsi que la Thérapie Laser haute Puissance ,des articulations affectées, améliore la mobilité et limite la douleur.

 

 

Source:

Association Française de Chiropraxie